Défi 40 jours paléo : dernier jour du défi

Ça y est, nous y voilà…c’est le dernier jour de mon défi 40 jours paléo. Cliquez ici si vous souhaitez vous remémorer le lancement de ce défi. Déjà 40 jours que j’ai commencé et j’ai du mal à croire que je suis déjà arrivé au bout. Dans cet article je partage avec vous mes repas du jour et la nuit dernière comme d’habitude. J’y fais également un retour sur ces 40 jours et je vous donne les conclusions que j’en ai tiré. Sans plus attendre, voici le détail de ma journée.

Petit déjeuner

Pour le dernier petit déjeuner de mon défi, j’ai voulu manger ce qui caractérise le plus ce à quoi ressemble mes petits déjeuners. C’est donc tout naturellement que j’ai mangé des œufs sur le plat, un entremet aux graines de chia (avec un peu de sirop d’érable) et un thé vert coréen, très ressemblant aux thé verts japonais sencha.

Dans la matinée j’ai mangé une banane que j’avais mis dans mon sac de boulot.

jour 40 - petit déjeuner - œufs, entremet aux graines de chia et sirop d'érable, thé vert

Déjeuner

Ce midi, j’ai mangé au restaurant d’entreprise. Au menu, crudités en entrée avec du concombre et une verrine au pamplemousse, tomate et crevettes. J’ai poursuivi le repas avec un steak haché et des haricots beurre. Je n’ai pas pris de dessert. Juste des entrées et un plat.

jour 40 - déjeuner - concombres, verrine pamplemousse tomate crevette, steak haché, haricots beurre

Diner

Pour fêter la fin de mon défi, je me suis fait un petit apéro (paléo toujours) avec un lait d’amandes au sucre de coco et des pistaches à grignoter. J’ai ensuite préparé une purée de brocolis faite maison avec de la crème de coco et un peu d’huile d’olive. J’y ai ajouté du foie de morue et un peu de concentré de tomate. Pour terminer, j’ai mangé une compote pomme coing et du chocolat noir à 90 %.

jour 40 - apéro - pistaches, lait d'amande et sucre de coco jour 40 - diner - purée de brocolis et crème de coco, foie de morue, concentré de tomates

Sommeil

Pour ma dernière nuit, je me suis couché à minuit et me suis levé à 7h30. Cela fait 30 minutes de sommeil en retard. Le temps final de sommeil en retard s’élève donc à 16h pile, soit deux nuits de 8h.

Retour sur mon défi 40 jours paléo et conclusions

Mon défi sur le sommeil

40 jours donc. 40 jours où j’ai mangé 100 % paléo et où j’ai tenté de dormir 8h par nuit. Alors oui, je n’ai pas réussi à tenir mon objectif de sommeil. Qu’est-ce qui a fait que je n’ai pas réussi à tenir cet objectif ? Selon moi c’est pour beaucoup dû aux déplacements professionnels que j’ai réalisé la semaine dernière. C’est au cours de cette semaine que j’ai accumulé beaucoup de sommeil en retard, retard que je n’ai pas réussi à récupérer par la suite.

Avec le recul, je me rends compte que dormir 8h par nuit est quelque chose de compliqué à tenir pour moi. Comme je l’ai déjà évoqué il y a mon travail qui par moments peut être prenant, mais il n’y a pas que ça. J’aime beaucoup aller au cinéma par exemple, et il m’arrive d’y aller le soir en semaine. Pendant le défi je n’y suis pas aller à ces moment-là afin de ne pas raccourcir mes nuits. Cependant je compte bien renouer avec mes séances en semaine. À cela s’ajoute d’autres activités comme les sorties avec les amis, la lecture, la tenue du blog 😉 et d’autres projets personnels qui viennent s’ajouter à tout ça. Pour faire simple, j’ai trop de choses à faire pour me permettre de dormir 8h par nuit.

Néanmoins, ce n’est pas un problème pour autant. Durant ces 40 jours, il s’est passé plusieurs nuits où j’ai eu du mal à dormir ces fameuses 8h, alors que j’avais le temps. Il m’est arrivé à plusieurs reprises de me réveiller au bout de 6-7h de sommeil. A chaque fois j’ai réussi à me rendormir, mais j’aurais tout aussi bien pu me lever. Autrement dit je pense que mes besoins en sommeil ne s’élèvent pas à 8h par nuit mais davantage à 6-7h par nuit.

Au cours de mon défi, j’ai eu l’occasion de faire quelques siestes le midi. Je ne suis pas coutumier des siestes, mais j’avoue que j’ai particulièrement apprécié d’en faire. Même sans être fatigué à la base, le fait de se reposer une petite demi heure apporte un regain d’énergie indéniable. Je pense que je vais essayer d’en faire plus souvent qu’auparavant pour bénéficier de ces bienfaits de temps en temps. Ce n’est pas forcément facile en étant au travail car la sieste n’est pas encore vue d’un bon œil en France. Les mentalités changent, mais à petits pas.

Mon défi sur l’alimentation

Autant j’ai eu des difficultés avec mon défi sur le sommeil, mais concernant le défi sur l’alimentation cela s’est passé globalement sans embûches. Alors je ne dis pas que je n’ai pas eu envie de craquer de temps en temps. Je ne serais pas humain sinon 😀 Plusieurs fois j’ai eu envie de manger une assiette de riz, une pizza ou encore une part de gâteau. Néanmoins, j’ai facilement réussi à dépasser ces envies compulsives en me rappelant pourquoi je fais ce défi et les bénéfices que je peux en tirer.

Quels que soient les projets que nous avons : perte de poids, amélioration de sa santé, changement de vie…il est important de clairement définir pourquoi nous faisons ces projets et de se le remémorer régulièrement. Ceci augmente grandement nos chances de succès.

Ai-je ressenti des changements avec cette alimentation 100 % paléo ? Oui, clairement. J’ai eu beaucoup moins la sensation de lourdeur abdominale que je peux avoir plus ou moins souvent après les repas. J’ai eu davantage d’énergie au cours de la journée et également moins de coups de barre (surtout après le déjeuner).

Certains d’entre vous se demanderont probablement comment a évolué mon poids. Comme je l’ai écrit dans un précédent article, la perte de poids ne faisait pas partie de mes objectifs. Aujourd’hui je pèse entre 68,5 et 69 kg. J’aurais plutôt pris 2 kg par rapport au poids le plus bas que j’ai eu pendant le défi. Le régime paléo a pour effet de vous rapprocher de votre poids de forme. Si vous avez des kilos en trop, il vous les fera perdre. Si au contraire vous êtes en dessous, il vous fera rattraper les kilos manquants. En ce qui me concerne, je suis dans le second cas. Avec le régime paléo, je pense que j’ai permis à mon corps et notamment à mon système digestif de fonctionner mieux par rapport à avant.

Au niveau de mes repas, je n’ai pas autant varié que ce que j’aurais souhaité. Comme vous l’avez probablement remarqué, j’ai mangé plusieurs fois la même chose au cours de ce défi. Pour autant je n’ai pas vécu cela comme une contrainte. J’ai beaucoup apprécié mes repas. Bon pour être honnête j’ai n’ai pas toujours apprécié les déjeuners au restaurant d’entreprise. Les légumes à l’eau sans assaisonnement c’est pas la folie ! C’est juste que j’aurais aimé vous montrer davantage des possibilités qu’offre le régime paléo.

Et maintenant ?

Maintenant que mon défi 40 jours paléo est terminé, qu’ai-je prévu pour la suite ? Comme je l’ai dit, je ne vais pas continuer sur le rythme de 8h de sommeil par nuit car cela n’est pas compatible avec mon rythme de vie et n’est pas adapté à mes besoins. En complément de mes nuits, je vais essayer d’ajouter des siestes de temps en temps car je suis convaincu des bienfaits que cela m’apporte sur mon niveau d’énergie.

Au niveau alimentaire, je ne vais pas continuer à suivre le régime paléo aussi strictement. Je compte réintroduire certains aliments comme par exemple le riz, les cracottes de sarrasin ainsi que le fromage de chèvre et de brebis. Bien entendu, ce sera occasionnel. L’idée n’est pas d’en manger tous les jours. Je compte également m’autoriser des écarts de temps en temps.

Si vous vous souvenez des 4 piliers du mode de vie paléo, le 4e est le mental. À mon sens, les écarts alimentaires contribuent à avoir un mental au beau fixe. Ils permettent de réduire les frustrations liées aux envies de manger des aliments et des plats non paléo, et permettent de vivre pleinement les moments de convivialité avec nos amis et notre famille. Comment complètement apprécier une soirée, une sortie, un repas de famille, si nous ne pouvons pas nous faire plaisir en partageant un verre ou un repas (même non paléo) avec nos semblables.

Quoi de prévu pour la suite du blog ?

Bien entendu, je vais continuer d’alimenter mon blog. Maintenant que le défi est terminé, je vais avoir davantage de temps pour écrire des articles de fond qui je l’espère éveilleront votre intérêt. Je compte également publier des recettes paléo pour vous aider à manger autrement. Ce sera pour moi l’occasion de partager avec vous la richesse du régime paléo.

Le rythme de publication ne sera aussi élevé que pendant le défi. Mon objectif est de publier a minima un article par semaine. D’autres évolutions interviendront également petit à petit mais je ne vous en dis pas plus. Je préfère vous laisser découvrir tout cela au fur et à mesure. 😉

Et vous, qu’avez-vous pensé de ce défi ? Vous a-t-il intéressé ? Ecrivez-moi dans les commentaires ce que cela vous a inspiré.

Défi 40 jours paléo : Dernier jour du défi
Partager l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

4 avis sur « Défi 40 jours paléo : Dernier jour du défi »

  • 9 septembre 2017 à 9 h 40 min
    Permalien

    bonjour Bastien,
    tout d’abord, félicitations pour ton défi, et oui les 40 jours sont vites passés et la lecture de chacune de tes journées était toujours très instructives(explications et photos).
    Ton défi et tes articles, m’ont conforté dans l’idée de continuer ce mode de vie qui me réussi bien depuis le début.(mais effectivement le rythme des 8h de sommeil est quasiment impossible à tenir avec notre vie professionnelle et personnelle).
    C’est une très bonne chose, de continuer ton blog et l’idée des recettes est vraiment bonne.
    Un grand merci pour ton partage, bonne continuation.

    Répondre
    • 9 septembre 2017 à 11 h 45 min
      Permalien

      Merci beaucoup Damien pour ce commentaire. Ça fait plaisir. Je suis ravi que ce blog t’apporte des choses. À très vite pour de nouveaux articles !

      Répondre
  • 19 septembre 2017 à 9 h 57 min
    Permalien

    Coucou Bastien,
    J’aime beaucoup ton idée de défi de 40 jours paléo! Cela donne beaucoup d’idées pour le quotidien, et je pense que c’est cela le plus difficile en paléo, bravo!
    A bientôt,
    Alice

    Répondre
    • 19 septembre 2017 à 21 h 34 min
      Permalien

      Coucou Alice,
      Merci. J’aurais voulu donner davantage d’idées en variant encore plus les repas et en faisant plus de recettes plus évoluées mais ce n’est pas toujours facile avec le boulot et les activités annexes de prendre le temps de le faire. En tout cas je suis tout à fait d’accord avec toi. On peut vite tomber dans la routine alimentaire et du coup être davantage tenté de se relâcher en mangeant n’importe quoi.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recevez gratuitement le livre "10 astuces simples et efficaces pour une alimentation saine au quotidien"